En raison d’une violente tempête, le Kulluk s’est échoué sur le littoral sud-est, près de l’île Sitkalidak le 31 décembre 2012, alors qu’il était remorqué de l’Alaska à Seattle, dans l’État de Washington.

Commentant l’incident, Marvin Odum, président de Shell Oil Company, a déclaré : « Nous prenons des mesures importantes en matière de planification et de préparation afin de s’assurer que de tels incidents ne se produisent pas. Nous sommes vraiment désolés que cela soit arrivé. Depuis que la plateforme s’est échouée, Shell a collaboré avec toutes les parties de la structure de commandement unifié afin d’assurer des conditions sécuritaires et de protéger l’environnement marin à proximité du vaisseau échoué. Grâce au professionnalisme, au dévouement et à la compétence des équipes qui ont participé au remorquage, je suis heureux de dire que nous avons atteint nos objectifs sans qu’il n’y ait de blessures importantes et d’incidence sur l’environnement.

« À ce stade-ci, il est trop tôt pour évaluer les conséquences sur nos plans d’exploration en cours, mais maintenant que le Kulluk a été renfloué de façon sécuritaire, nous allons procéder à une évaluation approfondie du navire pour comprendre quels en seront les impacts. Dans l’intervalle, nous participerons à l’enquête menée par la garde côtière américaine pour cerner les causes de cet incident et nous mettrons en œuvre les leçons tirées. »

Demandes de renseignements

Relations avec les médias, Shell
International, Royaume-Uni et Europe : +44 207 934 5550
États-Unis : +1-713-241-4544

Relations avec les investisseurs, Shell
Europe – Tjerk Huysinga : + 31 70 377 3996
États-Unis – Ken Lawrence : +1-713-241 2069

Mise en garde

Les entreprises dans lesquelles Royal Dutch Shell plc possède une participation directe ou indirecte sont des entités distinctes. Dans le présent communiqué, les termes et expressions « Shell », « groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés par commodité pour faire référence à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales en général. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont également employés lorsqu’il est question de filiales en général ou de ceux qui travaillent pour ces filiales. Ces termes et expressions sont aussi utilisés lorsqu’il n’y a pas lieu de désigner une ou des sociétés en particulier. Aux fins du présent communiqué, les termes et expressions « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés de Shell » sont utilisés pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce son contrôle, directement ou indirectement, du fait qu’elle détient la majorité des droits de vote ou le droit d’exercer une influence déterminante. Les sociétés dans lesquelles Shell exerce une influence notable, mais qu’elle ne contrôle pas, sont désignées comme des « sociétés associées » ou des « associés », et les sociétés dans lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont désignées comme des « entités sous contrôle conjoint ». Dans le présent communiqué, les associés et les entités sous contrôle conjoint sont également désignés comme des « investissements mis en équivalence ». L’expression « intérêt de Shell » est utilisée par commodité pour désigner une participation directe ou indirecte (par exemple, par l’intérêt découlant de notre participation à 23 % dans Woodside Petroleum Ltd.) de Shell dans une coentreprise, un partenariat ou une société, une fois exclues toutes les participations de tiers.

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sujet de la situation financière, des résultats d’exploitation et des activités de Royal Dutch Shell. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, sont ou peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations prévisionnelles fondées sur les attentes et hypothèses actuelles de la direction et comportent des risques et incertitudes connus ou non qui pourraient faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les événements réels de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres choses, des énoncés sur l’exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des énoncés exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses de la direction. On reconnaît ces énoncés prospectifs à des verbes ou expressions comme « anticiper », « croire », « pouvoir », « estimer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « peut-être », « plan », « objectifs », « perspective », « probablement », « projeter », « vouloir », « rechercher », « cible », « risques », « buts » ou « viser » ou d’autres mots et phrases similaires. Un certain nombre de facteurs peuvent influencer les activités à venir de Royal Dutch Shell et faire en sorte que les résultats soient sensiblement différents de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter :

a) les fluctuations de prix du pétrole brut et du gaz naturel; b) les variations de la demande envers les produits de Shell; c) les fluctuations du cours des devises; d) les résultats de forage et de production; e) les estimations des réserves; f) la perte de parts de marché et la concurrence; g) les risques écologiques et physiques; h) les risques liés à la détermination adéquate d’éventuelles acquisitions et la réussite des négociations et des transactions qui en découlent; i) les risques liés aux activités commerciales dans les pays en développement et les pays faisant l’objet de sanctions internationales; j) l’évolution des mesures législatives, fiscales et réglementaires, notamment l’adoption de mesures réglementaires relatives au réchauffement climatique; k) la conjoncture économique et celle des marchés financiers dans divers pays ou régions du monde; l) les risques politiques, notamment les risques d’expropriation et de nouvelles négociations des dispositions contractuelles avec les gouvernements, les retards ou devancements dans l’autorisation des projets et le retard dans les remboursements des coûts partagés; m) les modifications des conditions des échanges commerciaux.

Tous les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqué sont visés expressément, dans leur intégralité, par la présente mise en garde ou par les renvois qu’elle contient. Les lecteurs ne devraient pas prêter une confiance exagérée aux énoncés prospectifs. Le document 20 F de Royal Dutch Shell relatif à l’année qui s’est terminée le 31 décembre 2011 (accessible à www.shell.com/investor et www.sec.gov) mentionne d’autres facteurs susceptibles d’influencer les résultats à venir. Les lecteurs devraient également prendre ces facteurs en considération. Chaque énoncé prospectif est valable uniquement à la date du présent communiqué, à savoir le 7 janvier 2013.

Ni Royal Dutch Shell ni aucune de ses filiales n’assume l’obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement un énoncé prospectif quelconque en raison de l’obtention de nouveaux renseignements, d’événements à venir ou d’information divergente. Compte tenu de ces risques, les résultats peuvent être sensiblement différents de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs du présent communiqué, ou qui peuvent en être déduits. Aucune assurance ne peut être donnée que les paiements des dividendes correspondront aux montants mentionnés dans le présent communiqué ou les dépasseront ou qu’ils seront effectivement versés.

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis ne permet aux sociétés pétrolières et gazières que de déclarer des réserves prouvées, soit des réserves dont l’existence est démontrée par la production réelle ou par des essais qui montrent de façon concluante que la production est économiquement et légalement possible dans les conditions économiques et d’exploitation existantes. Nous utilisons dans le présent communiqué certaines expressions comme « ressources » et « pétrole en place » que les lignes directrices de la SEC nous interdisent absolument d’indiquer dans nos documents d’information déposés auprès d’elle.  

Les investisseurs américains sont priés de lire attentivement l’avertissement figurant dans notre formulaire 20 F, dossier 1 32575, accessible dans le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Vous pouvez aussi vous procurer ces formulaires auprès de la SEC en téléphonant au 1-800-SEC-0330.

More in Media

Discours

Tous les fichiers pdf sur cette page s'ouvrent dans une fenêtre distincte. Pour avoir de l'information sur le téléchargement de fichiers pdf, veuillez visiter notre page d'aide à l'accessibilité.

You may also like

Investor Centre

Keep up to date with our share price, quarterly results and upcoming events.

Annual reports and publications

The 2015 Annual Report and Form 20-F, the 2015 Sustainability Report and the Investors' Handbook are available on our global website for online reading and PDF downloads.

Follow us

Keep up to date with developments at Shell via RSS, email alerts, on Twitter and via our app.