Onze équipes provenant des meilleures universités de partout au Canada se préparent à la course de véhicules superécoénergétiques dans le cadre de l’événement Shell Eco-marathon, qui se déroulera du 25 au 27 avril à Houston. Ces véhicules superécoénergétiques peuvent donner un rendement d’au moins dix fois plus élevé au chapitre de l’économie de carburant que le meilleur véhicule d’aujourd’hui. Les gagnants seront ceux qui auront parcouru la plus grande distance avec le moins d’énergie possible.

Le véhicule moyen à l’événement Shell Eco-marathon et son conducteur émettent moins de dioxyde de carbone qu’un athlète de calibre mondial qui court à une vitesse de 25 kilomètres à l’heure. Les véhicules peuvent être alimentés à l’essence, au diesel, aux biocarburants, aux technologies électriques à batterie, à l’énergie solaire ou aux piles à combustible à hydrogène. Ils peuvent être de catégorie prototype, adaptés de façon à repousser les limites de l’efficacité énergétique, ou de catégorie concept urbain se rapprochant des véhicules qui circulent sur les routes aujourd’hui.

Deux équipes de l’Université de la Colombie-Britannique et des équipes de l’Université de l’Alberta, de l’Université de Toronto, de l’Université Queen’s, de l’Université de Waterloo, de l’École de technologie supérieure, de l’Université de Moncton, de l’Université de Sherbrooke, de l’Université Dalhousie et de l’équipe gagnante l’année dernière, l’Université Laval, affronteront 130 équipes des États-Unis, du Mexique, du Brésil, du Chili et du Guatemala.

« L’événement Shell Eco-marathon offre une occasion unique aux étudiants de concevoir des prototypes qui ont le potentiel de devenir les voitures de l’avenir,» déclare Lorraine Mitchelmore, présidente de Shell au Canada. Chez Shell, nous croyons pouvoir dégager des possibilités de développement économique au moyen d’initiatives bien conçues qui offrent un haut degré d’efficacité et, à cet égard, ces étudiants sont une inspiration pour nous tous. »

L’événement Shell Eco-marathon a parcouru un long chemin depuis ses débuts il y a 70 ans sous forme de pari entre des scientifiques de Shell. À l’époque, le véhicule gagnant avait parcouru à peine plus de 21 kilomètres avec un litre de carburant. L’année dernière, l’équipe de l’Université Laval a parcouru l’équivalent de 1 500 kilomètres avec un litre de carburant; ce qui équivaut à la distance entre Vancouver et Saskatoon, ou à un tiers de la distance pour traverser le Canada.

« C’est une sensation incroyable de voir quelque chose qui a commencé par un croquis sur un bout de papier se transformer en une chose tangible, affirme Ryan Gibson, capitaine de l’équipe Supermileage de l’Université de la Colombie-Britannique. Le fait de voir notre véhicule sur la piste témoigne que les longues heures consacrées au projet en valaient la peine. »

« Nous voulons mettre en valeur les récentes avancées en matière de durabilité avec notre véhicule alimenté par une pile à combustible à hydrogène, explique Balazs Gyenes, capitaine de l’équipe Shell Eco-marathon de l’Université de l’Alberta. Notre véhicule est fabriqué avec de la cellulose, du chanvre, du lin et des biorésines dans un matériau composite de biofibres développé ici, en Alberta. »

« Une très grande partie du temps d’apprentissage en dehors des cours a été consacrée à la construction du véhicule le plus écoénergétique, souligne Jonathan Hamway, capitaine de l’équipe Shell Eco-marathon de l’Université de Toronto. En plus d’avoir construit un tout nouveau modèle de véhicule, notre équipe est la seule en Amérique à avoir construit un moteur de toutes pièces, jusqu’aux écrous et aux boulons. »

Fortes du succès remporté l’année dernière par les équipes de l’Université Laval et de l’Université de la Colombie-Britannique qui se sont classées première et deuxième dans leurs catégories respectives, les équipes canadiennes mettent beaucoup d’espoir à occuper les premiers rangs du classement cette année.

Remarques pour les rédacteurs en chef

D’envergure internationale, l’événement Shell Eco-marathon a lieu chaque année en Amérique, en Europe et en Asie. De la conception du plan original à la construction de modèles novateurs, cet événement met au défi les futurs scientifiques et ingénieurs de se mesurer à d’autres établissements d’enseignement afin de déterminer le véhicule qui peut parcourir la plus longue distance en utilisant la plus petite quantité d’énergie.

Pour en savoir plus, visitez le www.shell.com/ecomarathon/americas (site shell non-canadien, en anglais seulement).

Demandes de renseignements

Communiquez avec les Relations avec les médias de Shell par courriel, à media-desk@shell.com, ou par téléphone, au 1-877-850-5023. Veuillez fournir à la fois votre adresse courriel et votre numéro de téléphone.

Shell Canada Limitée

Présente au Canada depuis 1911, Shell emploie environ 8 000 personnes à l’échelle du pays. La Société figure parmi les grandes entreprises de fabrication, de distribution et de mise en marché de produits pétroliers raffinés. Elle produit du gaz naturel, des liquides extraits du gaz naturel et du bitume. Elle est aussi le plus grand producteur de soufre au Canada. Une des sociétés de mise en valeur des sables bitumineux au pays, Shell gère le projet d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca pour le compte de ses partenaires en coentreprise.

More in Media

Discours

Tous les fichiers pdf sur cette page s'ouvrent dans une fenêtre distincte. Pour avoir de l'information sur le téléchargement de fichiers pdf, veuillez visiter notre page d'aide à l'accessibilité.

You may also like

Investor Centre

Keep up to date with our share price, quarterly results and upcoming events.

Annual reports and publications

The 2015 Annual Report and Form 20-F, the 2015 Sustainability Report and the Investors' Handbook are available on our global website for online reading and PDF downloads.

Follow us

Keep up to date with developments at Shell via RSS, email alerts, on Twitter and via our app.