(Edmonton) Shell Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle remettait 450 000 $ au TELUS World of Science – Edmonton (TWOSE) afin de financer son programme scolaire offert sur place et a dévoilé le lancement d’une nouvelle exposition interactive sur le captage et le stockage de carbone (CSC).

Le financement, échelonné sur trois ans, sera consacré au programme scolaire du centre des sciences. L’exposition interactive sur le CSC vise à présenter cette technologie et plus particulièrement le projet Quest, le premier projet de CSC d’envergure commerciale au monde lié à l’exploitation des sables bitumineux.

« Soutenir l’éducation et promouvoir la culture scientifique sont deux priorités de notre programme d’investissement social, déclare Stephanie Sterling, directrice générale – relations avec la collectivité et les peuples autochtones, Shell. Le programme scolaire du centre, dont bénéficient en moyenne plus de 160 000 élèves par année, vise à enseigner la science au moyen d’occasions d’apprentissage pratiques. Nous sommes ravis d’appuyer ce programme dont le but est de rendre la science amusante aux enfants et d’encourager la pensée novatrice. »

« Faire progresser les connaissances est un aspect fondamental de notre centre des sciences. Nous sommes reconnaissants de ce partenariat qui nous permettra de continuer à servir la collectivité, affirme Alan Nursall, président et directeur général du TWOSE. Grâce à l’appui apporté à nos programmes scolaires, nos scientifiques peuvent offrir des programmes à des milliers d’élèves. L’exposition sur le captage et le stockage de carbone est une valeur ajoutée pour tous nos visiteurs qui veulent en savoir plus sur cette technologie. »

« La science, la technologie et l’innovation sont des éléments essentiels des activités de Shell et de notre secteur. En plus de financer l’éducation scientifique, nous permettons d’ajouter au centre une expérience interactive visant à mieux faire comprendre le fonctionnement de la technologie de CSC ainsi que le travail de Shell pour développer cette technologie au moyen du projet Quest », poursuit Stephanie Sterling.

« Alors que nous nous approchons de la date de démarrage du projet Quest, qui aura lieu plus tard cette année, nous voulons montrer aux Albertains comment le CSC fonctionne et souligner le leadership du Canada qui contribue à ouvrir la voie aux prochains projets de réduction des GES par CSC dans le monde. »

Le projet Quest de CSC est construit par Shell Canada pour le compte de ses partenaires en coentreprise du projet d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca, grâce à l’investissement total de 865 millions de dollars des gouvernements du Canada et de l’Alberta. Une fois les installations opérationnelles, le projet Quest entraînera une réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) de l’usine de valorisation de Scotford, située à 50 km au nord-est d’Edmonton, de plus d’un million de tonnes par année – ce qui équivaut à retirer des routes 175 000 véhicules en Amérique du Nord chaque année.

L’expérience interactive invitera les visiteurs du TWOSE à se lancer dans un périple à plus de deux kilomètres sous terre, jusqu’à la formation rocheuse dans laquelle le CO2 du projet Quest sera injecté et stocké de façon permanente.

REMARQUES POUR LES RÉDACTEURS EN CHEF

  • Le projet d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca, dont la capacité d’extraction et de valorisation atteint 255 000 barils par jour, est une coentreprise qui réunit Shell Canada Énergie (60 %), Chevron Canada Limited (20 %) et Marathon Oil Canada Corporation (20 %).
  • Les technologies de CCS sont considérées comme essentielles afin de réduire les émissions de CO2 de grandes installations industrielles, comme les centrales électriques et les installations pétrolières et gazières. Selon l’Agence internationale de l’énergie, les technologies de CSC « constituent une part essentielle des efforts mondiaux visant à contrer le réchauffement climatique », et l’Agence estime qu’elles pourraient permettre d’atteindre environ le cinquième du volume des réductions d’émissions de gaz à effet de serre exigé d’ici 2050.
  • Shell collabore également avec des gouvernements et des spécialistes afin de favoriser la mise en œuvre de technologies de CSC dans d’autres pays, notamment dans le cadre d’activités en Norvège et en Australie, et d’un projet au Royaume-Uni.

More in Media

Discours

Tous les fichiers pdf sur cette page s'ouvrent dans une fenêtre distincte. Pour avoir de l'information sur le téléchargement de fichiers pdf, veuillez visiter notre page d'aide à l'accessibilité.

You may also like

Investor Centre

Keep up to date with our share price, quarterly results and upcoming events.

Annual reports and publications

The 2015 Annual Report and Form 20-F, the 2015 Sustainability Report and the Investors' Handbook are available on our global website for online reading and PDF downloads.

Follow us

Keep up to date with developments at Shell via RSS, email alerts, on Twitter and via our app.