L'idée de base semble vouée à l'échec. Une voiture? À Bruges? Ça ne fonctionnera jamais. Le joyau médiéval belge n'est pas le genre de ville dans laquelle on peut rouler. Circuler de nuit dans ses ruelles serrées et pavées et sur ses places publiques sera sûrement une perte de temps.

À notre arrivée dans la ville au début de l'heure de pointe de fin d'après-midi, les artères de Bruges sont obstruées, les voitures sont partout. Les cyclistes foncent dans le mauvais sens, ignorant les sens uniques, ce qui me désespère le temps d'une nanoseconde. Notre GPS fait une crise de panique.

Voiture décapotable noire roulant dans les rues de Bruges la nuit

Faux départ

Nous décidons de nous garer et de prendre un café sur la place du Burg, l'une des principales places de style gothique de la ville. Notre environnement est magnifique, mais d'un point de vue conduite, Bruges est décourageante.  Il faut une petite voiture pour réduire le risque d'entrer en collision avec les fous en deux roues, les touristes, les petits canaux et l'architecture exiguë caractéristiques de la ville.

Alors que l'obscurité tombe, nous nous engageons sur la rocade principale pour commencer notre circuit de la ville. Nous mettons le cap vers l'est de la ville et atteignons la porte Sainte-Croix (Kruispoort), un petit rempart enjambant un canal et qui surplombe la vieille ville de Bruges. Nous avançons dans les rues de Bruges qui se vident à mesure que la nuit tombe.

Les touristes ont à présent disparu, disséminés dans les auberges de la ville. Le bruit de cyclistes solitaires rentrant chez eux résonne dans les rues pavées. Nous passons devant l'ancien Tonlieu datant de 1477, puis devant le Théâtre municipal, l'un des théâtres néo-renaissance les mieux préservés d'Europe. La vertigineuse flèche de la cathédrale Onze Lieve Vrouwekerk, éclairée par la lune en arrière-plan, nous sert de boussole.

C'est une sensation étrange de rouler dans une ville faiblement éclairée, mi-gothique, mi-médiévale, sous la lumière de la pleine lune. Les gargouilles qui nous regardent de haut dans l'obscurité sont assez troublantes. L'histoire de ce lieu suinte des murs tard dans la nuit.

Façade d'une cathédrale de Bruges éclairée, de nuit

Prêt pour un voyage dans le temps?

Si vous plissez juste un peu les yeux, vous pouvez imaginer Bruges au Moyen-Âge, lorsque la ville était une figure de proue du commerce textile. Bien que la majorité des anciens bâtiments de la ville aient été reconstruits, l'association de l'ancien et du nouveau est pratiquement invisible. Retirez les voitures et l'éclairage électrique et vous pourriez être au XVème siècle.

Nous poursuivons vers la Grand-Place (Markt), la place principale de Bruges. Surplombée par l'imposant Beffroi de Bruges, l'un des plus célèbres monuments de Belgique, la Grand-Place rassemble quelques bâtiments médiévaux à pignons restaurés datant de la fin du XIXème siècle, tous sensiblement différents les uns des autres. En journée, la Grand-Place se résume à une attraction touristique de plus, pleine de cafés, de stands de gaufres et de souvenirs, mais à la nuit tombée, sa véritable grandeur s'éveille, planant au-dessus de nos têtes dans l'obscurité.

Plongée dans les ténèbres

Nous revenons vers la place du Burg où nous avions pris un café, il y a seulement quelques heures, mais cela me paraît bien loin. Cette place est également déserte. Nous nous arrêtons devant la magnifique basilique du Saint Sang, le sanctuaire le plus sacré de la ville qui abrite une fiole qui contiendrait le sang du Christ. Puis l'éclairage de la place s'éteint subitement à minuit et nous plonge dans le noir. 

Nous rejoignons le confort des rues éclairées et poursuivons vers le sud en empruntant les canaux centraux de la ville avant de longer le parc de la Reine Astrid et l'étonnante église Sainte Madeleine.

Il commence à faire froid et il fait maintenant vraiment nuit. Nous prenons la direction du nord et revenons dans les rues étroites désertes, passons devant des maisons parfaitement entretenues, longeons les canaux vert-bouteille, dépassons les restaurants accueillants et les bars confortables et prenons le chemin d'une bonne nuit de sommeil. Qui aurait pu penser qu'une visite de Bruges de nuit se passerait aussi bien?

Articles connexes de la section Conducteurs

Berlin

Autrefois divisée, la ville de Berlin est aujourd'hui une métropole cosmopolite dont l'architecture mélange harmonieusement l'ancien et le contemporain. Le journaliste automobile James Mills s'y est rendu pour sillonner les rues de la capitale.

Londres

Lisez notre article pour découvrir Londres à l'aube, loin des embouteillages