Photo de trois éoliennes sur une colline et le graphique Atteindre la carboneutralité

Atteindre la carboneutralité

Travailler avec nos clients et les secteurs pour accélérer notre transition en vue de devenir une entreprise énergétique carboneutre

Deux employés de Shell marchant entre d’énormes panneaux solaires

Il est urgent de lutter contre le changement climatique. Nous contribuons à la carboneutralité mondiale, de sorte que la société cesse d’alourdir le fardeau total d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

C’est d’ailleurs pour cette raison que nous nous sommes fixé comme objectif de devenir une entreprise énergétique carboneutre d’ici 2050, en phase avec la société et nos clients. Cet objectif vient appuyer la cible la plus ambitieuse de lutte contre le changement climatique, prévue dans l’Accord de Paris des Nations Unies : maintenir l’élévation de la température de la planète en deçà de 1,5 degré Celsius.

Vue aérienne d’un cargo à quai

Pour devenir une entreprise énergétique carboneutre, nous devrons réduire les émissions issues de nos activités et des carburants et autres produits énergétiques que nous vendons à nos clients. Il nous faudra aussi capturer et stocker les émissions résiduelles en faisant appel à la technologie ou en les compensant.

Nous transformons nos activités pour atteindre cet objectif, en utilisant davantage d’énergie à faibles émissions de carbone, comme les bornes de recharge pour véhicules électriques, l’hydrogène et l’électricité produite par l’énergie solaire et éolienne.

Un homme utilise une borne de recharge Shell, alors qu’une fillette le regarde depuis l’intérieur de la voiture

En atteignant notre cible d’ici 2030, nous pourrons produire suffisamment d’électricité renouvelable pour alimenter 50 millions de ménages; nous disposerons d’un réseau de plus de 2,5 millions de bornes de recharge pour véhicules électriques; nous produirons huit fois plus de carburants à faibles émissions de carbone; et nous ferons passer de 3 % à 10 % la proportion de biocarburants et d’hydrogène dans le panier de carburants destinés au transport.

Nous travaillons de pair avec nos clients, les entreprises et d’autres intervenants pour limiter les émissions, y compris dans les secteurs difficiles à décarboniser comme l’aviation, les services de livraison et le transport de marchandises. Dans le cadre de nos autres partenariats, nous appuierons les politiques gouvernementales visant à réduire les émissions de carbone, un secteur à la fois. Nous continuerons de favoriser l’innovation pour répondre aux besoins de nos clients et leur fournir une énergie plus propre.

Stratégie de Shell pour atteindre la carboneutralité

  • Nous nous sommes fixé des objectifs pour réduire l’intensité carbone (empreinte carbone nette) des produits énergétiques que nous vendons, en phase avec la société. Ces objectifs comprennent des cibles de réduction à plus court terme de 2 % à 3 % d’ici 2021, de 3 % à 4 % d’ici 2022, et de 6 % à 8 % d’ici 2023 (par rapport à 2016). Ils comprennent aussi des cibles de réduction à moyen ou long terme de 20 % d’ici 2030, de 45 % d’ici 2035 et de 100 % d’ici 2050 (par rapport à 2016).

  • Nous avons lié la rémunération de plus de 16 500 employés à notre cible de réduction de l’intensité carbone de nos produits énergétiques de 6 % à 8 % d’ici 2023, par rapport à 2016.

  • Notre production annuelle de pétrole a atteint un sommet en 2019. On s’attend néanmoins à une diminution de cette production à raison de 1 % à 2 % par année jusqu’en 2030.

  • Nous investirons en moyenne de 2 à 3 milliards de dollars par année dans nos activités de solutions énergétiques et renouvelables.

  • En 2021, nous prévoyons investir environ 100 millions de dollars dans des solutions fondées sur la nature comme des forêts et des terres humides qui stockent le carbone.

  • Nous comptons avoir accès à une capacité de capture et de stockage supplémentaire de 25 millions de tonnes par année d’ici 2035, soit l’équivalent de 25 installations de ce type de la taille du site Quest au Canada.

  • D’ici 2030, nous mettrons fin au brûlage du gaz à la torche dans nos installations, une pratique qui produit des émissions de carbone.

  • D’ici 2025, nous prévoyons maintenir l’intensité des émissions de méthane des installations de Shell en deçà de 0,2 %.