Pour la plupart, lorsque nous prenons de bonnes résolutions pour le Nouvel An, nous pensons à entreprendre une activité ou à devenir plus actifs Mais en ce moment même, des milliers de jeunes Canadiens ont des résolutions inspirantes visant à mettre en œuvre des idées ou des projets pour lutter contre le réchauffement climatique.

Nous voulons leur montrer que nous sommes aussi engagés à les soutenir qu’ils le sont à protéger l’environnement.

Voilà pourquoi en décembre dernier, Shell a lancé la Subvention pour le climat Quest, en collaboration avec Canadian Geographic, afin d’accorder des subventions aux jeunes entrepreneurs (âgés de 18 à 35 ans) qui proposent des solutions viables pour lutter contre le réchauffement climatique au Canada Shell Canada, Canadian Geographic et MaRS Discovery District ont choisi les premiers lauréats à titre d’exemple des types de projets inspirants qui recevront un financement dans le cadre de la Subvention pour le climat Quest en 2016.

Le programme de subvention se fonde sur l'un de nos projets les plus innovants. En novembre, Shell a lancé le projet Quest, un projet entièrement intégré de captage et de stockage de carbone d’envergure commerciale en Alberta. Il permet de capturer des émissions de CO2, de les transporter au moyen d’un pipeline long de 65 kilomètres et de les injecter à plus de deux kilomètres sous terre. Le projet Quest permettra de capter et de stocker sous terre de façon sécuritaire plus d’un million de tonnes de CO2 chaque année, soit l’équivalent des émissions d’environ 250 000 automobiles.

Veuillez consulter régulièrement la présente page afin d’obtenir plus de renseignements sur notre programme de subvention en 2016.

Cliquez ici afin de vous inscrire en vue de recevoir des renseignements sur le programme et d’être directement avisé du lancement du processus de demande de la Subvention pour le climat Quest 2016 de Shell.

Ces jeunes Canadiens ont décidé de s’attaquer au réchauffement climatique au cours de l’année à venir au moyen d’idées et d’innovations créatives, lancées à titre personnel ou professionnel.

Voici nos lauréats de 2015

Concevoir la lumière au bout du tunnel

Michael Helander de Toronto – lauréat d’une subvention de 50 000 $

Étudiant au doctorat en génie des matériaux à l’Université de Toronto, Michael comprend parfaitement comment manipuler notre monde matériel en vue de l’améliorer.

Son projet vise à élargir les possibilités qu’offre l’éclairage à diode électroluminescente organique (DELO).

OTI Lumionics, l’entreprise de Michael, explore comment la technologie DELO peut s’avérer une magnifique solution de rechange écoénergétique et durable à l’éclairage des maisons de demain.

Apprenez-en plus sur le projet de Michael ici : https://www.otilumionics.com/

Braquer les projecteurs sur la conscience écologique

Kourosh Houshmand de Toronto – lauréat d’une subvention de 50 000 $

Kourosh a fondé Solar for Life, un organisme sans but lucratif dont l’objectif est de fournir aux collectivités partout dans le monde un accès à de l’énergie propre et abordable. Solar for Life fait équipe avec des organismes sans but lucratif locaux afin de mettre au point des solutions d’éclairage uniques dans les endroits non desservis par le réseau dans des pays comme l’Afrique du Sud, le Kenya et le Myanmar.

À l’heure actuelle, l’organisme concentre ses efforts sur trois piliers :

dons de lampes solaires à micro-incidence;
recherche de développement;
programmes d’enseignement sur l’entrepreneuriat durable.

Selon Kourosh, ce dernier pilier est extrêmement important. Car ce n’est que par l’enseignement que nous pouvons créer une génération de jeunes gens plus sensibilisés à l’incidence du réchauffement climatique.

Apprenez-en plus sur le projet de Kourosh ici :http://www.solarforlife.org/#ourstory

Donner une deuxième vie aux déchets

Kevin Davies de Calgary – lauréat d’une subvention de 50 000 $

Le programme de gérance environnementale de Kevin a commencé par un programme de recyclage de base. Mais, comme il le dit : « Peu importe ce que nous recyclions, les restaurants déposaient des piles de nourriture dans leur benne à ordures. »

Le réel problème est que les déchets sont responsables de sept pour cent des émissions totales du Canada et que les éléments compostables représentent toujours environ le tiers de ce qui se trouve dans les sites d’enfouissement. Kevin voulait changer cette réalité.

Hop Compost utilise une technologie spéciale pour traiter les déchets de restaurants afin de les transformer de manière propre et inodore en fertilisant. Kevin affirme que l’engrais qui en résulte est si propre que vous pourriez le manger. Et d'une certaine manière, vous le pourriez : Hop Compost a vendu la majeure partie de son engrais à Grow Calgary, la ferme urbaine la plus importante au Canada, qui dit avoir vu sa production croître suffisamment pour pouvoir faire don de 1125 repas supplémentaires à la banque alimentaire.

Apprenez-en plus sur le projet de Kevin ici :http://www.hopcompost.com/

Rendre la mode 100 % durable

Bree et Hailey Hollingsworth de Thunder Bay – lauréates d’une subvention de 50 000 $

Lorsqu'on lui parle des matières utilisées par l’industrie de la mode, le citoyen moyen pense coton, rayonne, voire jersey. Pour leur part, Bree et Hailey Hollingsworth pensent bouteilles d’eau recyclées, coton recyclé et résidus d’usines de coton.

Leur entreprise, Ungalli Clothing Co., confectionne des vêtements dans un rayon de 200 kilomètres du lieu de production afin de minimiser l’incidence sur l’environnement ainsi que de réduire ou d’éliminer la consommation d’eau et de carburant et les émissions de CO2. Et ce n’est pas tout : chaque vêtement est fabriqué à partir de matières entièrement recyclées et récupérées. La vision de Bree et de Hailey parle d’elle-même :

Un chandail Ungalli permet d’économiser :

  • 2695 litres d’eau
  • 1,9 litre d’essence
  • 12 kilogrammes de CO2;

Tout cela s’additionne pour donner vie à un tout autre type de mode.

Apprenez-en plus sur le projet de Bree et de Hailey ici :

Des maisons plus écologiques pour les Canadiens

Michael Nemeth de Saskatoon – lauréat d’une subvention de 50 000 $

Quand il est question d'impact écologique, les maisons passives ne portent pas bien leur nom.

En effet, une maison passive est une approche de conception d’immeubles dans laquelle les concepts de super-isolation, d’imperméabilité à l’air et d’énergie solaire passive sont appliqués afin de réduire considérablement la consommation énergétique de façon rentable. En d’autres mots, elle offre ce qu’il y a de mieux en matière d’efficacité énergétique.

Et voilà où Michael Nemeth a vu une occasion.

Dans un pays comme le Canada, où tant d’énergie est consacrée au chauffage et à la climatisation des maisons, des modèles plus écoénergétiques n'offrent aux propriétaires – ainsi qu’à l’environnement – que des avantages.

L’entreprise de Michael, Bright Buildings, offre non seulement des services de consultation et de conception de maisons passives, mais aussi un accès à de l’information afin de permettre au grand public de mieux comprendre les promesses offertes par les modèles d’habitation plus écologiques.

Apprenez-en plus sur le projet de Michael ici :

Impact sur le réseau de distribution électrique

Ann Makosinski de Victoria – lauréate d’une subvention de 50 000 $

Pour bon nombre de Canadiens, il est parfois difficile de s’imaginer qu’il y a encore des endroits dans le monde où les personnes n’ont pas facilement accès à l’électricité pour les aider à accomplir des tâches quotidiennes comme étudier. C’est pourtant la réalité vécue par des millions de personnes sur la planète.

Lorsqu’une amie habitant aux Philippines a échoué une année scolaire parce qu’elle n’était pas en mesure d’étudier le soir, Ann Makosinski a eu l’idée de mettre au point une lampe frontale alimentée par la chaleur corporelle comme elle l’avait fait pour des lampes de poche.

La technologie utilisée pour ces produits a servi de précurseur à E-DRINK, une tasse de café de voyage servant à charger un téléphone cellulaire qu’Ann espère breveter avec l’appui d’une entreprise partenaire alors même qu’elle entame ses études postsecondaires en arts et sciences à l’Université de la Colombie-Britannique.

Apprenez-en plus sur le projet d’Ann ici :

Votre projet sera-t-il le suivant?

Êtes-vous un jeune entrepreneur âgé entre 18 et 35 ans? Avez-vous pris comme résolution de faire de 2016 l’année du lancement de votre projet de lutte contre le réchauffement climatique?

Des renseignements complémentaires sur cette formidable occasion seront communiqués sous peu. Inscrivez-vous pour obtenir des renseignements à jour sur la Subvention pour le climat Quest 2016 de Shell.

Avis de non-responsabilité : Shell Canada Limitée ne garantit pas l’exactitude des affirmations émises par les lauréats d’une subvention en ce qui a trait aux produits ou services susmentionnés.

Newsletter de la Subvention pour le climat Quest

Explorez la rubrique Durabilité

La durabilité selon Shell

Pour Shell, la durabilité consiste à subvenir aux besoins vitaux en énergie d'une population croissante en respectant les individus, leur sécurité et l'environnement.

Communication de rapports

Depuis 1997, dans le cadre de notre démarche d'ouverture et d'honnêteté, nous publions volontairement chaque année un rapport sur notre rendement environnemental et social.

Vous pourriez aussi consulter

Innover ensemble

Vous avez une idée géniale ou possédez une technologie innovante? Nous cherchons à former des partenariats avec des personnes, entreprises et organisations créatives.

Eco-marathon Shell des Amériques

Un week-end de trois jours qui offre une expérience familiale gratuite pour découvrir, penser, créer, avec des activités pratiques qui permettent de découvrir les sciences, la technologie, l'ingénierie, les mathématiques et l'énergie dans une ambiance de fête.