Au Canada, nous sommes reconnus pour notre incroyable réseau de zones de conservation et de parcs nationaux et provinciaux. Le milieu sauvage représente une partie importante de l’identité nationale canadienne.

En 2001, Shell est devenue la première société d’énergie internationale à adopter une norme sur la biodiversité. Aujourd’hui, la protection de la biodiversité fait partie intégrante de nos activités. Nous prenons la biodiversité en considération tôt dans nos nouveaux projets, élaborons des plans d’action et collaborons avec des experts en biodiversité afin de protéger les écosystèmes riches et délicats. Nous travaillons aussi avec des partenaires parmi les meilleurs au monde dans le cadre de projets.

La conservation des terres joue un rôle clé dans la gestion de la biodiversité. À ce jour, Shell a aidé à préserver plus de 31 000 acres de terres au Canada et continue d’appuyer la préservation de notre patrimoine naturel pour les générations futures. Notre leadership en la matière date de 1992, quand nous avons donné 22 000 acres pour créer la zone de conservation du patrimoine du secteur du mont Broadwood, près de Fernie, en Colombie-Britannique ce qui demeure le don le plus important de ce type dans l'histoire du Canada.

Plus récemment, en 2013, Canards Illimités Canada et Shell ont fêté le lancement du ranch de conservation Shell Buffalo Hills qui protège les prairies naturelles dans le sud-est de l’Alberta.

Travaillant avec l’Alberta Conservation Association (ACA), nous avons consacré 2 millions de dollars sur une période de dix ans (2007-2016) à l’acquisition de terres dans le parc Hubert Lake Wildland, au nord-est d’Edmonton (Alberta). Ces terres serviront de couloir à la faune pour se rendre dans le parc provincial.

En 2011, nous nous sommes aussi associés à l’ACA pour préserver plus de 1800 acres de terres boréales avec la création de la forêt du nord vrai de Shell, près de Grande Prairie (Alberta).

Projets de conservation des terres

Zone de conservation du patrimoine du secteur du mont Broadwood

Pour célébrer le 125e anniversaire du Canada en 1992, Shell a donné plus de 22 000 acres de terres près de Fernie, en Colombie-Britannique, pour créer la zone de conservation du patrimoine du secteur du mont Broadwood.

Le don de ce site de conservation, évalué à plus de 1,8 million de dollars à l’époque, demeure le plus important de l’histoire canadienne.

L’investissement continu de Shell au mont Broadwood appuiera les futures initiatives de protection des terres et améliorera l’expérience des visiteurs dans la zone de conservation. Conservation de la nature Canada (CNC), avec le soutien de Shell, réalise un bilan écologique qui fournira une meilleure compréhension des caractéristiques environnementales et culturelles du terrain et déterminera et classera les cibles et les menaces relatives à la faune et à la flore. De nouveaux panneaux d’interprétation ont aussi été installés en 2014, permettant de guider les visiteurs et de les informer sur le secteur et ses caractéristiques.

Le mont Broadwood est une zone spectaculaire utilisée par les amateurs de plein air, notamment les cyclistes, les randonneurs et les pêcheurs. De nombreuses populations fauniques y habitent, comme le mouflon d’Amérique, l’orignal, le wapiti, le grizzli, l’ours noir, le carcajou et le blaireau. La rivière Wigwam qui traverse le terrain abrite certaines des plus grosses truites fardées du sud-est de la Colombie-Britannique et est le plus important site de fraie de l’omble à tête plate dans la région de Kootenay. On y retrouve aussi le saumon rouge (kokani), introduit au début des années 1970.

Le mont Broadwood se trouve dans Elk Valley, un important corridor faunique pour les déplacements nord-sud de carnivores à distribution étendue, comme les grizzlis, les loups et les lynx. Le don de Shell du mont Broadwood a permis à CNC d’ancrer son travail de conservation dans Elk Valley et Flathead Valley.

Forêt du nord vrai de Shell

Forêt du nord vrai de Shell

La Forêt du nord vrai de Shell est une portion de terrain de 1820 acres (740 hectares) dans le nord de la zone boréale de l’Alberta. Ce terrain privé était auparavant utilisé pour le pâturage du bétail et la production de foin. L’acquisition de ce terrain pour le secteur des sables bitumineux de Shell permettra de conserver presque deux fois la superficie du parc Stanley de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Shell a mis en place une stratégie de remise en état des terres visant à orienter le rendement environnemental dans son secteur des sables bitumineux. Comme les travaux de remise en état des terres des sables bitumineux s’étendent sur plusieurs décennies, des mesures de conservation sont prises à court terme. Au cours de la prochaine décennie, Shell prévoit d'accélérer le rythme de remise en état des terres et de développer des technologies afin de réduire la perturbation future des terres.

Le projet d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca (PSBA) a conservé l’habitat de la forêt boréale depuis 2007 dans le cadre de son engagement avec la Oil Sands Environment Coalition (OSEC). Le PSBA s’est engagé à dépenser 2 millions de dollars sur 10 ans pour favoriser l’atténuation et la compensation partielle des perturbations des terres et du milieu qu’entraînent les activités d’exploitation minière des sables bitumineux. La Forêt du nord vrai s’ajoute à notre bilan de conservation qui s’élève à plus de 3 000 acres de forêts en compensations environnementales.

Lieu

La Forêt du nord vrai de Shell est située à 70 km au nord de Grand Prairie, en Alberta, et s’étend à moins d’un kilomètre au sud du parc provincial de Moonshine. Le parc offre toute une gamme d’activités récréatives telles que le camping, la pêche et la randonnée. L’étang Jack Bird à proximité offre d’excellentes occasions de faire de la randonnée et d’observer les oiseaux. Le site de conservation de Blueberry Mountain est à moins de neuf kilomètres au nord-ouest de la propriété.

Gestion de la biodiversité

La conservation des terres joue un rôle clé dans la gestion de la biodiversité. La Forêt du nord vrai de Shell comprend des zones boisées mixtes, des prairies, des terres humides et des habitats le long de la rivière Ksituan qui traverse la propriété.

L’habitat mixte de la forêt établie et de la nouvelle plantation crée un milieu idéal pour abriter de fortes densités de wapitis, de cerfs et d’orignaux, qui favorisent la présence des cougars et autres prédateurs connus pour habiter la région. Parmi l’abondance d’espèces d’oiseaux présents dans la région, il y a la chouette rayée, une espèce menacée en Alberta.

Utilisation future des terres

Les terres ont été acquises dans le cadre d’une entente avec l’Alberta Conservation Association. Les deux parties s’entendent pour élaborer un plan de gestion de la conservation visant à orienter les activités futures qui se tiendront sur la propriété. Ce plan servira à cerner les occasions potentielles de mettre en valeur les milieux humides ou de planter d’autres arbres. Puisque des parcelles du terrain étaient auparavant utilisées pour le pâturage du bétail et la production de foin, elles pourront au fil du temps être reboisées et reprendront naturellement l’état de forêt boréale.

Dans le cadre du processus de planification, des activités récréatives à faible impact seront également prises en compte. Grâce à son accès direct à la route, la propriété offre la possibilité d’exercer diverses activités, notamment la randonnée et l’observation des oiseaux.

Une gestion responsable permettra de s’assurer que la Forêt du nord vrai de Shell demeurera un havre naturel protégé à l’avenir.

Zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills

La zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills

La zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills comprend 4130 acres de prairies vierges et naturelles ainsi que 1769 acres supplémentaires de cultures fourragères et la zone couvre près de 6000 acres constituant des étapes migratoires et des lieux de reproduction et d’hivernage pour 159 espèces d’oiseaux qui vivent dans les prairies naturelles et la forêt boréale de l’Alberta.

Le 4 septembre, Canards Illimités Canada ainsi que Shell Canada célèbreront l’inauguration de la zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills, un site de conservation situé à une heure au sud-est de Calgary.

La zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills comprend 4130 acres de prairies vierges et naturelles ainsi que 1769 acres supplémentaires de cultures fourragères. Au total, la zone couvre près de 6000 acres constituant des étapes migratoires et des lieux de reproduction et d’hivernage pour 159 espèces d’oiseaux qui vivent dans les prairies naturelles et la forêt boréale de l’Alberta.

« Nous nous sommes engagés à contribuer à atténuer les perturbations sur les habitats qu’entraînent nos activités d’exploitation minière, affirme Lorraine Mitchelmore, présidente de Shell au Canada. Shell Canada est fière du partenariat qu’elle entretient avec Canards Illimités Canada depuis plusieurs décennies, grâce auquel il a été possible de protéger avec succès des terres et de la faune partout en Amérique du Nord. »

Shell a mis en place une stratégie de remise en état des terres visant à orienter le rendement environnemental dans son secteur des sables bitumineux. Même si les travaux de remise en état des lieux d’exploitation des sables bitumineux ne cessent jamais, ils s’étendent sur plusieurs décennies, d’où l’importance des mesures à court terme comme l’inauguration de la zone de conservation de Shell au ranch de Buffalo Hills.

« Seulement 26 % des prairies naturelles subsistent encore en Alberta et celles-ci sont menacées par des projets de conversion des terres agricoles », explique Clayton Dubyk qui dirige la stratégie de gestion des terres pour le secteur du Pétrole lourd de Shell Canada. « Différentes espèces de sauvagine se servent des prairies comme halte migratoire ou aire de repos avant de poursuivre leur trajet vers la forêt boréale, au nord. Ces facteurs font de la zone de conservation de Shell au ranch Buffalo Hills un projet de conservation très unique et fort important pour notre secteur des sables bitumineux. »

Reconnaissant l’incidence positive de cette acquisition, Shell Canada a contribué à hauteur de 3 millions de dollars à l’achat de la zone, le reste de la somme provenant de Canards Illimités Canada et du partenariat établi dans le cadre du North American Wetlands Conservation Act. Grâce à l’esprit de conservation et de collaboration partagé par Shell et Canards Illimités Canada, une partie de cet habitat sensible est protégée pour toujours.
Puisque la zone de conservation de Shell au ranch de Buffalo Hills s’ajoute à la Forêt du nord vrai de Shell, située au nord de Grande Prairie en Alberta, le bilan de conservation de Shell Canada s’élève maintenant à près de 9000 acres en Alberta.

Explorez la rubrique Environnement

Partenariats

Nous travaillons avec des organisations pour obtenir une expertise scientifique indépendante afin de réduire l’incidence environnementale de nos activités.